Bruit en France : 57 milliards d'Euros fois 70 ans font 3 990 000 000 000 d'Euros

Voir toutes les actualités
08 mars 2018

Le 6 mars dernier, le 13 heures de France 2 diffusait des images d'archive de l'INA datant des années 50 ; le sujet : le bruit dans la ville, dans les logements, à l'école. L'ENFER.

C'est vrai, le bruit fait régulièrement la une des journaux. Paris Match titrait fin 1964 "Oui, le bruit tue !" faisant référence à cet homme, Pierre Blanchet, qui tuait de deux balles de revolver sa voisine du dessus " parce qu'elle faisait trop de bruit". Anecdotique pour le coup ? Certes.

Dans ce même numéro de la revue, on nous parle de la ville de Dortmund qui se dote avec 50 ans d'avance d'une carte de bruit, consultable en mairie par les citoyens, pour choisir le lieu de sa future résidence. Et toujours dans ce même Paris Match, déjà une évaluation du coût du bruit : un milliard d'heures travaillées perdues en France à cause du bruit, soit 300 milliards d'anciens francs. Pour ceux qui n'ont pas connu les "anciens" et les "lourds", cela équivaut à 3 milliards de francs de l'époque, soit 450 millions d'Euros, valeur 1964 !

Mais aujourd'hui ? Avec tous les progrès, les normes, les règlements, les choses ont dû s'améliorer, non ?

Jugez vous-mêmes : 57 milliards d'Euros (57 000 000 000 €) perdus chaque année à cause du bruit, c'est l'estimation en 2016 du coût social du bruit par le Conseil National du Bruit et l'ADEME, dont les experts (le Conseil Général de l'Environnement et du Développement Durable en tête) s'accordent pour dire que c'est sans doute une estimation basse.

Alors non, tout n'est pas nul, mais quand va-t-on (le "on" étant évidemment le politique) prendre conscience que le bruit n'est pas un sujet mineur et qu'il COUTE 57 Milliards d'Euros à la France tous les ans, soit (estimation très cavalière que j'assume) 3 990 Milliards d'Euros depuis les années 50 ?

Il est évident que je ne parle ici que du coût financier et pas de la souffrance au quotidien... Mais après tout, si le seul argument financier suffisait à réveiller les consciences, ce ne serait pas si mal.

Tiens, en passant, aujourd'hui c'est la Journée Nationale de l'Audition.

Vous souhaitez en savoir plus :

21ème Journée Nationale de l'Audition.

Le bruit sur France 2 le 6 mars 2018

Le rapport CNB/Ademe sur l'évaluation du coût social du bruit

Le rapport du CGEDD "Réflexion prospective sur une politique de réduction des nuisances sonores"

Article : Fabien KRAJCARZ, Directeur général Groupe Gamba